Les Mardis dorés à Saint-Simon-les-Mines reviennent pour une troisième année consécutive!

Les Mardis dorés seront de retour à Saint-Simon-les-Mines pour une troisième année consécutive. Fort de ses précédents succès, le comité consultatif des loisirs présentera, une fois de plus cette année, une belle variété de spectacles en plein air pour toute la famille.

Les spectacles se dérouleront au gazebo situé sur le terrain municipal. Le site enchanteur plaît aux spectateurs comme aux artistes. Sa localisation permet également de transférer les activités à la salle municipale en cas de pluie. Ainsi, les activités, qui débutent à 19 h, ne sont jamais annulées.

C’est le chansonnier Cédric Landry qui cassera la glace pour le premier spectacle, le mardi 21 mai prochain. Le jeune beauceron, très habile à la guitare, en fera vibrer plus d’un avec son répertoire varié.

Le 11 juin, les amateurs d’animaux seront comblés par le spectacle de chiens savants orchestré par le dresseur beauceron Jason Pomerleau. Dans le cadre de ce spectacle, les petits comme les grands rigoleront devant les pitreries et les acrobaties des chiens! Une douzaine de chiens prennent part au spectacle, accompagnés de leur maître respectif.

Retour en chanson le 2 juillet avec le populaire chansonnier Maxime Lachance. S’accompagnant à la guitare, cet artiste revisite les chansons classiques et d’actualité et assure une belle interactivité avec le public.

Enfin, la Bibitte mobile viendra épater les enfants le 20 août avec son impressionnante collection de spécimens vivants. En plus de pouvoir manipuler certains insectes, il sera également possible d’en goûter. Les animateurs entomologistes de la Bibitte-mobile sauront vous captiver et vous entraîner dans l’univers fascinant des insectes.

Les Mardis dorés sont offerts gratuitement grâce à la généreuse contribution de notre partenaire financier, la Caisse Desjardins ainsi qu’à l’implication financière de la Municipalité dans le projet. Toute la population beauceronne est invitée aux rassemblements, qui se veulent cordiaux et festifs!

Pour toute question concernant la programmation culturelle, communiquez avec Dominic Veilleux, technicien en loisirs pour la municipalité de Saint-Simon-les-Mines au 418 774-3317 poste 102.

Jusqu’au 13 janvier pour se départir des arbres de Noël

À l’issue de la période des fêtes, nous vous
invitons à vous départir de votre sapin en le
laissant derrière le garage municipal, et ce,
avant le 13 janvier 2019.

La Municipalité nomme ses salles en l’honneur de bâtisseurs d’ici

Des noms pour honorer nos bâtisseurs
Merci à toutes les personnes qui ont participé au concours visant à trouver des noms pour les salles communautaires de l’édifice de l’hôtel de ville. Félicitations aux gagnants, M. Roger Saint-Laurent et Mme Gaétane Veilleux qui recevront une carte-cadeau de 25 $ au Casse-croûte des Pins. Nous remercions également M. Yvan Poulin Wintle qui nous a aidé à choisir les noms et à recueillir des faits historiques sur ceux-ci afin de documenter notre démarche.

La salle Gilbertville
Salle du conseil
Gilbertville pris naissance avec la première ruée vers l’or sur la rivière Gilbert en 1863 et est situé où le village actuel de Saint-Simon-les-Mines (érection canonique 1928). Gilbertville a été une ville de plus de 2000 habitants, située de chaque côté de la rivière Gilbert côté Est : la haute ville, côté Ouest : la basse ville.

Dans la journée du 20 mai 1864, plus de 500 personnes arrivent pour y travailler (mineurs) et 52 maisons sont érigées dans des espaces plutôt restreints dans le secteur « les mines » devenu Gilbertville.

Plusieurs mineurs sont anglophones et la majorité des dirigeants de compagnies le sont aussi. Gilbertville avait son propre bureau de poste 1881, sous le nom de « River Gilbert Gold Mining » et son hôtel « hôtel Potvin) et la maison Américaine qui sera la future église de Saint-Simon-les-Mines 1918.
Par Yvan Poulin Wintle

La salle Chaussegros de Léry
Salle du bas
Depuis le début de la colonisation de la Nouvelle-France, les générations de la famille Chaussegros de Léry se sont succédé et ont marqué chacun à leur façon notre histoire.

Le personnage le plus marquant pour notre collectivité, est Charles-Joseph Chaussegros de Léry. Il est né le 2 février 1800 à Québec. Il est greffier adjoint du Conseil spécial au gouvernement. Le 31 mars 1850, il décide d’abandonner sa fonction au Gouvernement pour s’occuper exclusivement de Sa Seigneurie dans la Beauce. Il devient résident permanent à Saint-François de Beauce. Il donna son nom à trois rangs de la future municipalité de Saint-Simon-les-Mines, soit le rang St-Charles, le rang de Léry et le rang Chaussegros.

Faut-il penser que la découverte de la pépite d’or de Clothilde Gilbert en 1834 a fait changer la vision des terres beauceronnes?

Le 18 septembre 1846, il obtient pour la famille de Léry, étant le seul héritier, les lettres patentes lui donnant le privilège exclusif et perpétuel d’exploitation des métaux précieux dont l’or sur ses terres, celles-ci sont de chaque côté de la rivière Gilbert.

Il décéda le 4 février 1864 à l’âge de 64 ans. À la suite d’une maladie du cœur, sans avoir eu d’enfant.
Par Yvan Poulin Wintle

Cumberland Mills
Salle des comités
Le fief de Cumberland fut fondé le 27 septembre 1782 par l’honorable John Collins, arpenteur général du Canada et membre du conseil législatif. Il devient le premier Seigneur 1782-1790. Il nomme son fief « Cumberland » en l’honneur du frère du Roi d’Angleterre Georges III. Le 7 juin 1790, John Collins cède son fief au Major Philip Skene officier de l’armée britannique aux U.S. En 1779, il fut expulsé de l’état de New-York où il avait son domaine, car il était un loyaliste. Lui, comme plusieurs autres américains loyalistes se sont réfugiés au Canda. Par la suite, la maladie l’obligea à retourner en Angleterre où il décéda. Le 15 juin 1819, Edward Harbottle, aubergiste de la pointe de Lévis acheta le fief de Cumberland à la famille Skene. Il a été le véritable Seigneur de Cumberland. Il y a habité, céder des terres à des compatriotes anglais, y a construit moulins, église St-Paul et établit son domaine au 5e Rang. Il décéda en 1851 et fut inhumé sous l’église St-Paul de Cumberland ainsi que son épouse. Le couple n’a pas eu d’enfant.
En 1872, c’est leur neveu Edward Harbottle Taylor qui fut nommé par la cour, responsable du fief. En 1875, c’est le jeune frère d’Edward Harbottle Taylor qui devient chef du domaine Seigneurial Taylor, soit Thomas-John Taylor.
Les enfants du couple Taylor ont résidé dans leur manoir Taylor jusqu’à ce que les Miss Dorothy et Eva Taylor quittent le manoir Taylor en 1976 pour une résidence de retraite à North Hartley.
Par Yvan Poulin Wintle

William Lockwood
Salle de réunion
En 1867, W. P. Lockwood, d’Angleterre arrive comme prospecteur minier à la rivière Gilbert. Il forme aussitôt la compagnie Canadian and North-West Land mining co., dont il est le principal actionnaire et quelque temps après la « De Léry Gold minning co. » avec des droits miniers sur trois secteurs de la Seigneurie de Léry couvrant la rivière Gilbert et ses affluents.

En 1868, M. Lockwood a environ 150 hommes qui travaillent dans ses mines. Ce M. Lockwood a beaucoup fait pour le développement « des mines » (future localité de Saint-Simon-les-Mines).

Il a percé de nombreux puits d’exploitations dans les écarts de la rivière Gilbert et a prouvé que l’or se trouve en abondance non pas dans la rivière actuelle, mais bien dans son ancien lit appelé le « LEAD » à l’air glacière qui se trouve à trente pieds plus profonds que la marque d’eau d’aujourd’hui.

M. Lockwood fait un leader respecté et a su mettre son expérience et ingéniosité aux profits des mineurs et de sa compagnie.
Par Yvan Poulin Wintle

Coûts de la rénovation
du centre communautaire
La rénovation du centre communautaire a coûté 600 125 $, dont 184 465 $ a été financé par Développement économique Canada. Le coût net du projet est donc de 415 660 $.

L’ARTERRE : accompagner-jumeler les entrepreneurs agricoles et forestiers

Bonne nouvelle, la MRC de Beauce-Sartigan a adhérée au service l’ARTERRE et est très heureuse de pouvoir l’offrir à tous les propriétaires et les résidents du territoire! Ce service facilite le jumelage entre aspirants-agriculteurs et propriétaires en offrant un accompagnement personnalisé. L‘établissement en agriculture est un processus long et ardu. Le service l’ARTERRE vise donc à valoriser l’apport primordial des propriétaires ou des producteurs agricoles qui souhaitent contribuer à l’implantation d’un nouvel entrepreneur dans votre milieu. Ainsi, vous êtes producteur agricole et vous pensez à la retraite mais vous n’avez pas de relève? Vous avez une terre qui n’est pas cultivée, que vous pourriez louer ou vendre? Vous cherchez un partenaire pour faire croître votre entreprise? L’ARTERRE est exactement ce qu’il vous faut! L’agente de maillage s’occupera de valider avec vous quels sont vos besoins, de tracer les contours de votre proposition.

Vous souhaitez vous établir en agriculture et êtes à la recherche d’une entreprise, d’un partenariat ou d’une superficie à cultiver? L’ARTERRE c’est aussi pour vous! L’agente de maillage fait également le recrutement d’aspirants, agriculteurs ou producteurs forestiers, qui souhaiteraient s’établir sur le territoire. Elle devra aussi valider le sérieux de leur projet et les référer aux bonnes ressources afin de s’assurer de la pérennité des entreprises et du patrimoine agricole.

Ce projet, qui a vu le jour depuis peu, est accueilli favorablement par tous les acteurs du milieu. Il s’agit d’un projet rassembleur qui fait l’unanimité. L’ARTERRE est maintenant présent dans près de 50 MRC, ce qui couvre la majorité du territoire agricole de la province. La force de ce réseau contribuera au dynamisme socio-économique de la région! L’ARTERRE, Entreprendre et poursuivre vos rêves en Beauce.

Corinne Tardif-Paradis, agente de maillage

corinne.ca@arterre.ca

418 241-9760

Offre d’emploi | Préposé de patinoire

La Municipalité recherche un préposé à l’entretien de la patinoire.

Fonction:
•Voir à préparer la glace en début de saison et ce, en collaboration avec les bénévoles;
•Déneiger la glace;
•Assurer une bonne qualité de la glace (arrosage régulier) et ce, en collaboration avec les bénévoles;
•Déneiger les entrées, les sorties d’urgence, la galerie ainsi que les marches du Chalet de l’OTJ;
•Travailler en collaboration avec les bénévoles;
•Toutes autres tâches connexes.
Conditions particulières à la tâche :
• Période : 7 jours/semaine, de la mi-novembre à la mi-mars (selon la température) (congé les
24-25-31 décembre et 1er janvier)
•Heures de travail par semaine : +/- 15 h (variable)
•Conditions salariales : À discuter
Exigences :
• Être âgé de 16 ans et plus;
•Débrouillard; autonome; entregent; bonne
capacité de travailler en équipe.

Concierge recherché

Offre d’emploi | concierge

Fonction :
Sous la responsabilité de la directrice générale, le concierge exécute des tâches reliées aux travaux d’entretien ménager des édifices
municipaux et assume d’autres tâches de soutien et de service.

Description des tâches :
•Assurer l’entretien ménager des édifices de la municipalité (hôtel de ville, salles communautaires, OTJ) et de leurs équipements;
•Entretenir les planchers, salles et boiseries (balayer, épousseter, nettoyer, laver, cirer, etc.)
•Laver tous les planchers avec les équipements nécessaires;
•Ranger les meubles légers;
•Nettoyer les bureaux administratifs et vider les poubelles et bacs de recyclage;
•Faire rapport à la direction de tout bris du mobilier ou de l’immeuble;
•Faire les commandes de produits pour faire son travail (produits fournis par la municipalité);
•Monter et démonter les salles pour des réceptions
•Nettoyer les tables et les chaises, les ranger et nettoyer le plancher de la salle après les réceptions;

Conditions particulières à la tâche :
•Travail à horaires brisés, le jour, sauf, au besoin, le soir et les fins de semaine;
•Travail exigeant autonomie, entregent, grande disponibilité, sens de l’organisation et des responsabilités;
•Travail qui requiert de la discrétion;
•Travail qui nécessite d’utiliser son véhicule pour se déplacer.

En personne ou par courrier à Véronique Fortin
• 3338, rue Principale, St-Simon-les-Mines (Qc) G0M 1K0
• Par courriel à info@sslm.ca

Déjeuner du père Noël

Bienvenue à tous au déjeuner du père Noël, une belle activité qui plaira à toute la famille.
C’est un rendez-vous le 9 décembre prochain, dès 8 h.
Cette activité est organisée par et au profit du comité des loisirs.

Fermeture du bureau municipal

Nous vous avisons que le bureau municipal sera fermé ce lundi 3 septembre à l’occasion de la fête du travail, ainsi que ce mardi 4 septembre en après-midi et en soirée.

Bon congé à tous!

ACTIVITÉS | Arpèges chante Noël à L’Église de Saint-Simon | 9 décembre

[siteorigin_widget class=”SiteOrigin_Widget_Image_Widget”][/siteorigin_widget]

Dans le cadre du temps des fêtes la Fabrique de Saint-Simon-les-Mines vous invite à sa nouvelle formule de Noël. Il s’agit d’un concert de chants des fêtes donné par le groupe Arpège chante Noël ici même à Saint-Simon-les-Mines le samedi 9 décembre à 20h00 en l’Église de Saint-Simon.

Il vous est possible de vous procurer des billets (adulte) au coût de 15$ auprès de Madame Hélène Chabot au 418.774.2254 et Madame Thérèse Leclerc au 418.774.9227.

L’ensemble des profits serviront à la Fabrique de Saint-Simon.

Pour en savoir plus sur la Fabrique de Saint-Simon et les célébrations liturgiques :
http://www.upbs.ca/stsimon